Objectifs des cours du soir pour acteur de cinéma

Formation de l’acteur devant la caméra et préparation aux castings

FORMATION D'ACTEUR DEVANT LA CAMÉRA
LA NÉCESSITÉ D'UN DOUBLE APPRENTISSAGE :
LE JEU ET LA TECHNIQUE CAMÉRA

Souvent, sur le plateau de cinéma, l’acteur "d’instinct" joue en se mettant dans une situation d’entrée de jeu, sans aucune construction. Mais le cinéma exige de nouvelles prises du plan jusqu’à ce que le réalisateur considère qu’il a obtenu ce qu’il veut. L’acteur d’instinct présente deux qualités : la fraîcheur de jeu parce qu’il vit ce moment comme une première fois, et l’imaginaire parce qu’il développe par son identification immédiate un jeu inventif. Il se laisse surprendre par la situation et utilise cet effet de surprise comme un moteur de jeu.

Malheureusement, la deuxième prise ou la répétition devient souvent une pâle imitation de la première parce que l'acteur n’a plus le même investissement, et que le tournage ne se déroule plus dans des conditions identiques : il y a assèchement et perte de jeu ; c’est ce qui explique l'obligation d’une méthode de travail et de construction du personnage dans une situation définie.

Mais cela n'est pas la seule raison de la nécessité d'un apprentissage du jeu de l'acteur face à la caméra. Si le comédien ignore l'ajustement de son expressivité suivant l'échelle des plans, le réglage de la vitesse et de l'amplitude d'un geste suivant la focale, la forme trapézoïdale du champ, il devra apprendre cette technique directement sur le plateau, ce qui est maintenant difficile puisque les tournages aujourd'hui se déroulent sous la contrainte d'un planning beaucoup plus serré.

De même, si l'acteur n'est pas entraîné à se présenter avec aisance devant une caméra, il échouera à chaque casting.

Le travail de l’acteur peut se différencier selon deux grands courants suivant les méthodes de travail du réalisateur :
​- Celui qui utilise la méthode de placement en donnant ses marques et son jeu à chaque acteur qui devra jouer avec ces repères et ces indications dans l’espace. Sa liberté va donc être limitée, puisqu’il doit se placer à des points précis et même quelquefois se déplacer et agir dans un cheminement jalonné. Cette méthode est indispensable si la scène est prévue avec des mouvements de caméra compliqués, et un éclairage précis sur des points d’espace spécifiques.
- Celui qui préfère utiliser l’imagination de l’acteur, qui lui demande donc d’improviser la scène et qui la filme ; ou qui, à partir de ces propositions, fixe le jeu de la scène.

C’est pourquoi le jeu par l’improvisation est essentiel dans la formation, comme le jeu placé. De même, le retour-caméra permet de progresser dans son interprétation. Tout en sachant que son propre jugement ne peut pas être objectif et que c’est l’avis du réalisateur qui compte. C’est pourquoi le travail de l’acteur est filmé.

LA FORMATION SELON ALAIN DE BOCK

Cette école est dirigée par Alain de Bock qui a l’expérience de plusieurs postes dans le cinéma et l’audiovisuel : réalisateur, premier assistant, chef monteur, régisseur général, directeur de production sur long-métrage, court-métrage, documentaire, film d'entreprise.

Il est le fondateur du Studio Théâtre Alain de Bock, organisme de formation professionnelle de comédien, et a publié deux ouvrages intitulés "L’abécédaire de l’art du comédien" et "Le maître et le comédien" aux éditions l'Harmattan. Il prépare actuellement : "Le jeu de l'acteur devant la caméra" et "Le découpage, ou le style du réalisateur".

Il a également dispensé des formations pour le cinéma à la Sorbonne (découpage, assistanat, direction de production…) en tant que Maître de conférences.

Auteurs : Studio Cinéma Alain de Bock
Réalisation : Bureau des Latitudes
Création initiale : Delphine Garcia

Haut de page | Formation réalisateur | Formation acteur devant la caméra | Stages cinéma été | Contacter l'école de cinéma | Mentions légales

Découvrez notre offre de spectacles avec la compagnie L'Autre Temps